Home / News / National / Le gouvernement haïtien condamne les propos de Trump

Le gouvernement haïtien condamne les propos de Trump

« Au nom du gouvernement, je condamne formellement les propos du président américain », a informé l’ambassadeur d’Haïti à Washington, Paul Altidor, le jeudi 11 janvier, quelques heures après la publication d’un article du Washington Post rapportant les propos non démentis de Donald Trump qualifiant Haïti de « un trou de merde », pays dont on devrait limiter l’arrivée de ressortissants aux Etats-Unis. L’ambassadeur Paul Altidor a confié au journal que « la chancellerie a convoqué le chargé d’affaires américain pour clarifier ce qui a été dit ».

« Je suis inondé d’email de ressortissants américains qui font part de leur regret et présentent des excuses à cause des propos du président qui ne font pas l’unanimité », a expliqué le diplomate haïtien, soulignant que la « majorité » des Américains ne partagent pas la perception du président Donald Trump, « mal informé sur ce que sont les relations haitiano-américaines à travers le temps. » « Il caricature les Haïtiens comme si nous sommes des boat-people qui viennent exploiter les ressources aux Etats-Unis. Ce qui n’est pas le cas. Des soldats haïtiens se sont battus à Savannah pour l’indépendance des Etats-Unis », a indiqué l’ambassadeur Paul Altidor, estimant que « le rappel historique est important parce que par moments, cette administration cerne mal la longévité et la complexité des relations entre les deux peuples ». « Les propos, mal venus, entrent dans un contexte », a souligné Paul Altidor qui fera la tournée des grands médias américains le 12 janvier pour exprimer la position du gouvernement, le jour de la commémoration des huit ans du séisme ayant frappé Haïti et laissé des destructions et un Himalaya de cadavres dans son sillage.

Le président Trump a fait une sortie fracassante ce jeudi 11 janvier 2018 quand des sénateurs démocrates et républicains, qu’il recevait dans le bureau ovale, ont proposé de remettre en place des protections pour les immigrants d’Haïti, du Salvador et des pays africains dans le cadre d’un accord d’immigration bipartite, rapporte le Washington Post, citant deux personnes assistant à la réunion.

« Pourquoi voulons-nous que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? », s’est exclamé Trump, selon ces personnes, se référant aux pays africains et à Haïti, utilisant l’expression vulgaire « shithole countries ». Le président américain a ensuite suggéré que les États-Unis avaient besoin de plus d’immigrants venant de pays comme la Norvège, au lendemain de la visite de la Première ministre Erna Solberg à la Maison-Blanche. Lire la suite sur lenouvelliste

— promoted

4 tips for choosing a personal injury lawyer

Finding a personal injury lawyer may not always be easy, but these tips may point people in the right direction.

Whether people are driving to a job in the Chicago area, shopping at a mall or are just using a commercial product, they can become injured due to the actions of another party. A drunk driver, a store owner who failed to warn of a slippery surface or a company that sold a faulty design could be found responsible for the victim’s medical bills, lost wages and other damages. However, without the right lawyer, injured victims may have a hard time obtaining the compensation the law entitles them to. Choosing a lawyer is often easier said than done though, because there are so many out there.

1. Look at past experience

Injured victims should search for a lawyer who has dealt with a situation similar to theirs in the past. According to Forbes, county and state bar associations often have a referral service that can help connect clients with lawyers who have experience with different types of personal injury, such as product liability, malpractice, libel, auto collisions, wrongful death, negligence and premises liability. Reviewing a lawyer’s past experience may help people eliminate underqualified candidates. http://www.lawm-b.com/Articles/4-tips-for-choosing-a-personal-injury-lawyer.shtml

Check Also

L’administration Trump supprime les visas H-2A et H-2B, l’ambassade américaine clarifie

« Avec chaque immigrant qui vient aux Etats-Unis, notre caractère est renouvelé », a déclaré le consul …