Home / News / National / John Kelly visite Haïti après avoir mis un terme au TPS pour les Haïtiens

John Kelly visite Haïti après avoir mis un terme au TPS pour les Haïtiens

Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure des Etats-Unis, John Kelly, est attendu ce mercredi à Port-au-Prince où il doit discuter avec le président Jovenel Moïse, des officiels haïtiens de la coopération internationale et d’autres questions en rapport au rapatriement, du renforcement des capacités de la police maritime haïtienne.

Il encouragera la coopération entre la République dominicaine et la structure naissante de sécurité frontalière d’Haïti, lit-on dans un communiqué rendu public mardi 30 mai 2017 par les services de presse de US Departement of Homeland Security qui n’a pas mentionné le TPS au menu des discussions.

 

La visite de John Kelly intervient une semaine après sa décision d’octroyer une extension de six mois à quelque 60 000 ressortissants haïtiens ayant le TPS pour leur retour en Haïti au plus tard le 22 janvier 2018. Des sources citées par le Miami Herald indiquent que M. Kelly effectuera une visite éclair de quatre heures. Il restera au palais national. Il n’est pas prévu qu’il se rende dans des endroits où il pourra voir les impacts du séisme, ceux du choléra et les zones sinistrées du grand Sud, ravagées par l’ouragan Matthew en octobre 2016. La congreswoman démocrate de la Floride Frederica Wilson qui, par lettre, avait recommandé l’extension de 18 mois, regrette que John Kelly ne prévoie pas de se donner plus de temps pour faire une évaluation sur le terrain de la capacité d’Haïti à recevoir ses ressortissants bénéficiant du TPS. « C’est horrible », a-t-elle confié au Miami Herald. Le militant pour l’immigration Steven Forester de Institute for Justice & Democracy in Haiti, basé à Miami, a indiqué qu’il fallait plus qu’une courte visite au palais national en Haïti pour apprendre des épreuves extraordinaires endurées par Haïti. Pour comprendre cela, il faut un esprit ouvert, a-t-il dit. Le secrétaire John Kelly doit aussi rencontrer la représentante du secrétaire général des Nations unies en Haïti, Sandra Honoré. Roberson Alphonse –

See more at: http://lenouvelliste.com

Check Also

Pour Jovenel Moise, Donald Trump a raison sur un point

Haiti, El Salvador et les pays d’Afrique sont des trous de merde. Ces propos attribués Donald …